INTERVIEW : Arushi Kapoor, galeriste et ambassadrice de la diversité culturelle

Si Arushi Kapoor n’a pas de lien de parenté avec son homonyme Anish, elle partage avec lui la passion de l’art. Jeune galeriste prometteuse, elle est également consultante en art à Los Angeles, où elle est l’une des rares marchandes d’art indiennes travaillant aux États-Unis. Elle accompagne des artistes confirmés ou émergents notamment issus d’Inde ou d’Afrique, ainsi que des femmes artistes qui ont une place toute particulière dans sa collection personnelle. Rencontre.

#Interview : Camille Sauer, artiste plasticienne, compositrice et fondatrice d’Art Prise

Femmes d’art a rencontré l’artiste plasticienne, compositrice, actrice engagée du monde de l’art et fondatrice du projet Art Prise Camille Sauer. Elle revient sur son parcours artistique et sa vision de l’engagement d’un artiste. Selon elle, la culture, fortement affectée par la pandémie, est en crise depuis bien longtemps. Avec Art Prise, elle souhaite proposer un nouveau système culturel, plus adapté aux besoins des artistes et valorisant leur engagement au sein de la société. Rencontre.

Rencontre avec Orin Zahra, conservatrice au NMWA (National Museum of Women in the arts)

Connaissez-vous le National Museum of Women in the Arts (NMWA) ? Ce musée, situé à Washington, entend redonner toute leur place aux femmes artistes d’hier et d’aujourd’hui. En décembre dernier se terminait “Paper Routes – Women to Watch 2020”, une exposition co-organisée par Orin Zahra, conservatrice adjointe au NMWA. L’occasion de lui poser quelques questions. Rencontre.

PhotoSaintGermain : Focus sur la photographe FLORE, exposée à l’Académie des Beaux-arts

Ce week-end se termine PhotoSaintGermain, le festival qui met à l’honneur des photographes contemporain.e.s sur la Rive Gauche de la capitale. L’occasion de découvrir le travail de FLORE, présenté à l’Académie des Beaux-Arts. Lauréate 2018 du Prix Marc Ladreit de Lacharrière, l’artiste s’est rendue au Vietnam et au Cambodge sur les traces de l’imaginaire littéraire et poétique de Marguerite Duras, intrinsèquement lié à sa propre histoire personnelle. Rencontre, en huit questions.

Interview croisée : Pénélope Bagieu et Thérèse St-Gelais sur “Elles font l’art”, le nouveau Mooc du Centre Pompidou

Aujourd’hui débute “Elles font l’art”, un Mooc lancé par le Centre Pompidou qui braque les projecteurs sur les femmes artistes de 1900 à nos jours. À travers des vidéos, quizz, activités… ce cours en ligne, qui se déroule sur cinq séquences du 25 janvier au 25 juin 2021, invite à découvrir les plasticiennes, peintres, photographes, vidéastes et performeuses qui contribuent ou ont contribué à faire l’histoire de l’art moderne et contemporain. Pour l’occasion, Femmes d’art a rencontré la dessinatrice Pénélope Bagieu et la professeure d’histoire de l’art Thérèse St-Gelais, qui ont toutes les deux contribué à créer ce Mooc.

Rencontre avec Bettina Moriceau Maillard, commissaire de l’exposition « Canons » à la Galerie Derouillon

Portant l’émancipation du corps féminin à un niveau supérieur, douze artistes femmes investissent la Galerie Derouillon du 9 janvier au 6 février sur l’initiative de Bettina Moriceau Maillard. Animée par la volonté de remplacer les canons féminins dictés par la société et de déconstruire le regard porté sur le corps de la femme, la curatrice de l’exposition « Canons » répond à nos questions lors d’un entretien passionnant.

6 questions à Brigitte Benkemoun, auteure de « Je suis le carnet de Dora Maar »

Dora Maar, longtemps réduite au rôle de muse de Picasso est désormais reconnue pour son travail d’artiste, comme le prouve sa rétrospective qui a voyagé de Paris en 2019 à Londres en 2020 puis prochainement Los Angeles, et les publications toujours plus nombreuses à son sujet. La journaliste et auteure Brigitte Benkemoun contribue à cette reconnaissance avec la biographie “Je suis le carnet de Dora Maar”, sélectionnée pour le prix Renaudot 2019. Entre deux publications, celle qui est également à la direction de la Villa Benkemoun à Arles nous a accordé une interview. Coup de cœur assuré.

5 questions à Adrianna Wallis, artiste-plasticienne

L’artiste plasticienne Adrianna Wallis est la dépositaire officielle des lettres perdues. Après une exposition aux Archives Nationales, elle présentera son travail autour de ces Lettres ordinaires lors de la Nuit des Idées le 28 janvier prochain*. Des mots précieux qu’elle a pu lire, faire découvrir, et rendre universels.