INTERVIEW : Arushi Kapoor, galeriste et ambassadrice de la diversité culturelle

Si Arushi Kapoor n’a pas de lien de parenté avec son homonyme Anish, elle partage avec lui la passion de l’art. Jeune galeriste prometteuse, elle est également consultante en art à Los Angeles, où elle est l’une des rares marchandes d’art indiennes travaillant aux États-Unis. Elle accompagne des artistes confirmés ou émergents notamment issus d’Inde ou d’Afrique, ainsi que des femmes artistes qui ont une place toute particulière dans sa collection personnelle. Rencontre.

#Interview : Camille Sauer, artiste plasticienne, compositrice et fondatrice d’Art Prise

Femmes d’art a rencontré l’artiste plasticienne, compositrice, actrice engagée du monde de l’art et fondatrice du projet Art Prise Camille Sauer. Elle revient sur son parcours artistique et sa vision de l’engagement d’un artiste. Selon elle, la culture, fortement affectée par la pandémie, est en crise depuis bien longtemps. Avec Art Prise, elle souhaite proposer un nouveau système culturel, plus adapté aux besoins des artistes et valorisant leur engagement au sein de la société. Rencontre.

Art contemporain africain : 15 femmes qui font bouger les lignes

Comme absolument partout ailleurs, les femmes artistes africaines ont longtemps eu du mal à émerger dans un domaine largement dominé par les hommes. Alors, dans un marché de l’art africain émergent et qui commence à se structurer, les femmes peinent davantage à s’imposer. Heureusement, ces dernières années, à la faveur de nombreuses initiatives individuelles ou collectives, de foires, de galeries, d’expositions, les femmes artistes africaines ont gagné et continuent de gagner en visibilité. Qu’elles soient artistes ou actrices du monde de l’art, voici 15 femmes qui font bouger les lignes de l’art contemporain africain.

Interview croisée : hélène Guenin et géraldine gourbe, co-commissaires de l’exposition « Les amazones du POP » au MAMAC (Nice)

Pour ses 30 ans, le MAMAC (Musée d’art moderne et contemporain) de Nice met à l’honneur plus d’une cinquantaine de femmes artistes issues du Pop Art et du Nouveau Réalisme, dont Niki de Saint Phalle – dont le musée possède pas moins de 200 oeuvres – Evelyne Axell, Ángela Garcia, Jacqueline de Jong, Judy Chicago ou encore Marion Baruch. “She-Bam Pow POP Wizz ! Les Amazones du Pop”, comme un clin d’oeil au morceau “Comic Strip” de Gainsbourg. Derrière cette grande exposition, deux femmes et une ambition : celle de présenter une histoire relue d’un mouvement qui n’a retenu qu’une majorité d’hommes. Interview croisée d’Hélène Guenin, directrice du MAMAC et de Géraldine Gourbe, philosophe et critique d’art.